Vos biens professionnels sont exposés à un certain nombre d’événements accidentels (incendie, dégât des eaux, vol…). Les assurer permet de transférer à l’assureur les risques que vous ne seriez pas en mesure d’assumer. Votre besoin d’assurance dépend notamment de la nature de votre activité, de l’endroit où elle s’exerce et de vos capacités financières. L’assureur procédera avec vous à une analyse de vos risques, afin de vous proposer les garanties les mieux adaptées à votre situation. Des formules d’assurance multirisques incluent les garanties nécessaires pour protéger vos locaux, votre matériel, votre mobilier, vos marchandises…en cas d’incendie, de dégât des eaux, de vol, de tempête, de bris de machine, etc.

Quels sont les biens à assurer ?

L’inventaire de vos biens professionnels est une étape importante pour pouvoir déterminer la bonne formule d’assurance.

Il doit prendre en compte tous les biens professionnels utilisés pour votre activité :

  • ceux dont vous êtes propriétaire ;

  • ceux  qui vous sont confiés par les clients (pour une réparation, par exemple) ;

  • ceux dont vous êtes locataire (matériel ou locaux loués ou achetés à crédit, par exemple).

Les biens immobiliers comprennent généralement :

  • les bâtiments ou parties de bâtiments, dépendances et garages destinés à l’exercice de votre profession ;

  • les installations qui y sont rattachées (électriques, sanitaires, de chauffage…) ;

  • les revêtements de sols, plafonds et murs ;

  • les chambres froides ou chambres d’affinage.

Les biens mobiliers (le contenu des locaux, au sens large) comprennent généralement :

  • le mobilier et le matériel professionnels : ensemble des meubles, instruments, machines et objets utilisés pour les besoins de votre profession, y compris les installations spécifiques telles que les comptoirs ;

  • le matériel informatique ;

  • les appareils électriques et électroniques professionnels, y compris les appareillages de chambre froide ;

  • les marchandises : tous les matériaux et objets destinés à être transformés ou vendus ainsi que les fournitures et les emballages ;

  • les fonds et valeurs (espèces monnayées, billets de banque, chèques-restaurant, titres et valeurs…).